Électricité : la transition de trop surpassée par le marché

D’ironie en ironie les politiques climato-énergétiques se révèlent n’être faites que pour le beau temps.

Dès que surgi une crise, les promesses et autres illusions climatiques doivent passer aux oubliettes. Le prix du gaz et du courant électrique effraie alors que les alarmistes les souhaitaient le plus haut possible.

Paru sur le blog de l’auteur :

Facebooktwitterlinkedinmail

1 thought on “Électricité : la transition de trop surpassée par le marché”

Schreiben Sie einen Kommentar

Ihre E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind mit * markiert.