Statistique de l’énergie 2019

BP-Petroleum-Logo

La consommation mondiale a compté pour 84,3% sur les carburants fossiles en 2019, selon les statistiques de BP qui viennent de paraître.

Ce taux est en baisse de 0,5% par rapport à l’année précédente, alors que la consommation totale a augmenté de 1,3%.

En 2019 la croissance énergétique de 7,67 EJ (exajoules, 1018J) a été réalisée pour

44.8%par les fossiles85.3%du mix mondial
9.9%par le nucléaire4.3% 
4.2%par l’hydraulique6.4% 
45.3%par les nouvelles renouvelables5.0% 

Donc sans les fossiles pas de croissance possible.
C’est la première fois que la part des nouvelles renouvelables est si importante, mais pour une relativement faible croissance totale.

On lira que les renouvelables ont augmenté de 12,2% (et encore plus pour les puissances installées), car quand on est petit un progrès paraît relativement grand; le double digit growth n’est jamais durable. C’est pourquoi il ne faut jamais perdre de vue les chiffres absolus.

Pour les freaks of nuke : croissance annuelle de 3,2% (grâce aux Chinois, France en baisse de 3,8%, Suisse en baisse de 6,0%).

Bitte teilen Sie diesen Beitrag mit

Bitte hinterlassen Sie Ihren Kommentar